0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

Voyage à travers 150 ans d'histoire, guidé par Jules Siegfried, fondateur de l'EM Normandie

Belle (nouvelle) rencontre avec une École ancrée dans le passé et tournée vers l’avenir

"Agir, c’est vivre"

Des grands-pères drapier et manufacturier, un père dans le négoce de coton : on peut dire que le commerce coule dans mes veines… J’ai tout juste 14 ans lorsque je commence à me former auprès de mon père et de mon oncle (Roederer, une figure lui aussi !), au Havre puis à Liverpool. Je me souviens l’avoir supplié de me laisser partir aux États-Unis… C’est le moment du déclenchement de la guerre civile ! Je rencontre Abraham Lincoln ! Tout se précipite ! Je me lance dans les affaires, dans la politique. On me définit comme un homme d’action. On me compare aux anglo-saxons. Je suis fier. ʺAgir, c’est vivreʺ, telle est ma devise. Et je compte bien défendre mes idéaux, bouger les lignes. Je me bats pour le logement ouvrier, le fameux logement social d’aujourd’hui.
On ne peut plus s’approvisionner en coton. J’ai 40 ans. Des parents, des amis prêts à m’aider et un frère aussi audacieux et engagé que moi. Question d’hérédité sans doute ! Ensemble, nous créons Siegfried frères, une entreprise d’import de coton des Indes. Nous sommes mêmes les premiers français à ouvrir une agence à Bombay… puis à la Nouvelle-Orléans, à Liverpool, à Savannah. On a l’impression que le monde nous appartient ! Mon frère se retire de notre société en pleine expansion. Nous sommes alors en 1871 et un autre chapitre de notre duo s’ouvre : celui de la création de la première école de commerce de province, devenue aujourd’hui… l’EM Normandie !
Jules Siegfried, fondateur de l’EM Normandie

Articles